Skip to main content

CINESERENADE.COM

Un nouveau regard sur la musique pour l'image...

BIENVENUE
ACTUALITES
TELEVISION
Qui sommes-nous ?
Contactez-nous
RENCONTRES
CINE CHANSONS
SENIA LES FAIT CHANTER !
DISNEY ANNE SILA
Plan du site
Connexion de membre
ARCHIVES RENCONTRES
BRUNO COULAIS
1000 X PLUS BELLE LA VIE
DIVERS
CINE VIDEO
SPECTACLES ET THEATRE
JEAN MICHEL BERNARD
REINHARDT WAGNER
CYRIL MORIN
PHILIPPE SARDE
MUSICALS
MAURICE JARRE
JAMES HORNER
FESTIVAL MUSIQUES A L'IMA
VLADIMIR COSMA
JEAN-MARIE SENIA MAX LIND
RENE-MARC BINI
FRANCOIS DE ROUBAIX
 
Focus !

Hanna SCHYGULLA et Jean-Marie SENIA Ont Chanté A Barcelone !

 

C’est depuis Barcelone, où ils ont triomphé début septembre de cette année 2016 en concert, qu’Hanna SCHYGULLA, la grande actrice rendue célèbre par les films de Rainer Werner FASSBINDER (LE MARIAGE DE MARIA BRAUN) et qui lui a permis de chanter l’hymne –magnifique- de LILI MARLEEN en 1981, et le grand Jean-Marie SENIA nous envoient quelques photos de leur performance. C’est en effet à la Cinémathèque de Catalogne que la grande actrice, accompagnée par Jean-Marie SENIA au piano, a interprété des textes de FASSBINDER, Charles BAUDELAIRE et Claude CARRIERE. A quand un pareil hommage Hanna SCHYGULLA et Jean-Marie SENIA à la Cinémathèque de Paris ?

Coup de Pouce !
 

JEAN-MARIE SENIA LES FAIT CHANTER :

CLEO & ANNE LAURE, SŒURS PAPILLES !

 

Depuis longtemps, Jean-Marie SENIA écrit des chansons et collabore avec des interprètes souvent inattendus. On se rappelle des ses très beaux albums de chansons écrits pour Hannah SCHYGULLA et, quelques années plus tard, pourMarie-Christine BARRAULT, qui déclarait ainsi que Les Femmes Ont Toujours Raison ! Aujourd’hui, fort d’un grand nombre textes qui n’attendent que leurs interprètes, le compositeur a décidé de donner un coup de pouce aux Sœurs Papilles, un duo féminin qui prépare son premier spectacle, construit à partir de numéros mettant en avant des textes parlant de liberté, d'émancipation de jeunes femmes traversant le 20ème siècle pour mieux rejoindre le troisième millénaire.  Entre théâtre et chanson, métaphores comiques et légèreté,  sur des textes et des musiques inspirés, parfois issues de films,  rencontre  en forme de présentation !

Des Parcours Classiques !

Concernant son parcours musical, Cléo a commencé par l’obtention d’un Prix de piano classique au Conservatoire de Musique de Nancy. Elle exerce aujourd’hui en tant que professeur et accompagnatrice répétitrice sur des spectacles. Ainsi, elle collabore actuellement sur l’opéra LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX de Kurt WEILL, avec de jeunes chanteurs. Elle arrive  à la chanson par l’intermédiaire de son oncle Jean-Marie SENIA, qui l’a fait chanter depuis toujours pour s’amuser, notamment des textes qu’il était en train de travailler. Il faut dire, et peu de gens le savent, que Jean-Marie SENIA a écrit une multitude de textes de chansons. D’ailleurs, il en a écrit quelques uns pour Cléo, dont certains ces derniers temps, alors que le compositeur et sa nièce se sont rapprochés à travers leur passion commune pour le théâtre.

Son acolyte Anne-Laure, elle, a toujours fais de la scène et de manière pluridisciplinaire : de la danse dès l’âge de cinq ans et jusqu’au Conservatoire,  du chant dans une chorale et du  théâtre. Ceci dit, elle n’envisageait pas d’en faire son métier. Tout simplement car ses parents n’appartenaient pas à ce milieu, même si sa mère aimait beaucoup le théâtre. D’ailleurs, elle se rappelle que son père lui disait que comédien correspondait davantage à un accident qu'à un métier ! Si elle ne comprenait pas ce qu’il voulait dire à l’époque, aujourd’hui, avec le recul, elle l'accepte mieux. En fait, elle en arrive à envisager le métier de comédienne après le Baccalauréat. Alors qu’une de ses amies venait de s’inscrire à une formation professionnelle,  dans un cours privé de théâtre.

Cléo a certainement décidé d'entamer une carrière de comédienne et de chanteuse  grâce à Jean-Marie SENIA.  D'abord parce qu’il lui a fait écouter beaucoup de musiques et de chansons. Egalement parce qu'elle l'a souvent vu se produire, travailler sur des musiques et des spectacles. Ensuite, il l'a aussi aidée en l’entraînant à travailler sa voix. Enfin, ce qu’elle admire en Jean-Marie SENIA, plus que son incroyable amour pour les comédiens, c’est son véritable regard de metteur en scène. Ce qui fait qu'il lui apporte de précieux conseils sur ses projets de théâtre et de chansons. Cléo se rappelle notamment de son travail avec Sylvia BERGE de la Comédie Française. Pour elle, il avait écrit toutes les chansons de L’AME DE SARAH BERNARD, un spectacle basé sur des correspondances entre l’actrice et ses amants, créé en 2006 au Festival de Fénétrange, avec également François MARTHOURET ; un spectacle qui a donné envie à Cléo de passer du piano au théâtre !

La Rencontre De Deux Jeunes Artistes !

Ce n’est que plus tard, il y a sept ans environ, que Cléo et Anne-Laure se sont rencontrées, dans une école de théâtre. Avant leur projet de spectacle et leur duo qui s’intitule LES SŒURS PAPILLES, Anne-Laure avait déjà été engagée pour chanter quelques morceaux dans des registres très éclectiques, allant de l’électro à la folk, en passant par le jazz et le cabaret. Le projet des SŒURS PAPILLES s'est créé plus tard, essentiellement à destination des pays francophones. En effet,  même si leurs prestations apparaissent surtout chantées, le duo aimerait aller plus loin. En l'occurrence, elles souhaitent raconter, sous la forme de mélanges entre la chanson et le récit, les histoires de deux sœurs qui traversent plusieurs époques, de 1900 à 1930, parfois 1940 ; des années dont Cléo et Anne-Laure aiment l’esthétique.

Maintenant, il ne s’agira pas d’un spectacle passéiste car, même si la forme apparaitra volontairement rétro, elles travaillent sur des thèmes toujours d’actualité comme la liberté, le libertinage,  la condition féminine et la religion.  Il faut en effet se rappeler que  beaucoup de progrès sont apparus dans le domaine de la libération de la femme, durant toute la première moitié du 20ème siècle et même après. Il existe donc parfois une résonnance avec des événements de notre époque,  comme dans Les Babouches, un morceau dont les paroles et les musiques ont été écrites juste après les attentats de l’année dernière par Jean-Marie SENIA. Il s’agit, comme plusieurs autres  numéros, d’une métaphore comique autour d’un sujet plus grave, mais apporté sur scène avec de la légèreté.

Actuellement, Cléo et Anne-Laure se trouvent en phase de création et d’organisation de leur spectacle LES SŒURS PAPILLES, qui sera présenté, sous la forme d’un récital, le 3 juillet au Phono Muséum à Paris. Elles s'y préparent via des numéros qui durent le temps d’une chanson ; ce qui leur permet de les présenter dans des cabarets de Paris à Bruxelles.

LeTravailAvec Jean-Marie SENIA

L'autre chance du duo, c’est que le prestigieux compositeur et auteur Jean-Marie SENIA a accepté, avec le talent, la sensibilité qu’on lui connait, de leur écrire quelques chansons. Il faut dire, comme Cléo le précise, que dans son ordinateur, Jean-Marie SENIA possède une réserve de près d'un millier de textes prêts à être mis en musique ! Alors, quand elle passe par Dijon, elle s’organise des sessions de lecture et, en quelque sorte, se sert. Après, évidemment, elle en discute avec le compositeur pour affiner les textes en fonction de ses goûts et des besoins de son duo avec Anne-Laure. Mais souvent, le matériel est déjà là. Jean-Marie SENIA leur a aussi réservé des créations. Ce qui ne semblait pas évident au départ du projet.

Cléo raconte, qu'au début, Jean-Marie SENIA lui avait écrit un texte sur Cléopâtre, en référence à son prénom et à son nez. Plus tard, quand elle lui a parlé d'Anne-Laure, et de leur envie de monter un projet artistique autour de la paire, Jean-Marie SENIA a écrit Les Siamoises ; une chanson qu'il a imaginé à leur intention, avant même de rencontrer Anne-Laure. Il l'a écrit simplement à partir de ses discussions avec Cléo, qui ne lui avait pas du tout parlé de sœurs siamoises. Elle se rappelle simplement lui avoir dit qu'elles aimeraient travailler sur la gémellité, sur leurs voix qui se ressemblent. Jean-Marie SENIA a fait vraiment la connaissance d'Anne-Laure lors d'une lecture.

Certains titres existaient cependant déjà avant la création des SŒURS PAPILLES, comme Les Fleurs Du Mal; un titre qu’on pouvait déjà entendre dans MARIE ET MADELEINE, le téléfilm de Joyce BUÑUEL, tourné en 2007, avec Michèle BERNIER, Sandy LOBRY et Elodie FONTAN. Cette chanson leur plaisait énormément car, justement, elle parle de la paire mais elles la trouvaient trop courte;  Jean-Marie SENIA ayant juste signé le thème et deux couplets. Cléo, pour son duo, souhaitait qu’il en reprenne l'écriture. Ce qui l'amusait aussi dans ce titre, c'est qu'il apparaissait dans le film chanté par Simone TASSIMOT; quelqu'un qu’elle connait bien puisqu'il s'agit de sa professeure de chant ! Cette anecdote montre que, avec Jean-Marie SENIA, et notamment Simone TASSIMOT, elles forment un cercle de personnes qui se connaissent et travaillent ensemble.

Cléo a donc dis à Jean-Marie SENIA qu’elle aimerait beaucoup travailler avec Anne-Laure sur cette chanson sauf qu’elles apparaissaient soucieuses du fait qu'elle ne comportait pas suffisamment de paroles;  deux couplets, cela ne suffisait pas pour en faire un numéro ! Comme Anne-Laure et Cléo tenaient à cette chanson, elles ont demandé à Jean-Marie SENIA d'écrire la suite ! Ce qu’il n’a pas fait tout de suite ! Au début, comme Cléo ne le l'a pas senti très enthousiaste, et qu'en plus elle savait qu'il a beaucoup de travail, elle avait décidé de prendre les devants. A un moment, elles se sont retrouvées avec Anne-Laure au restaurant Le Cavalier Bleu à Paris et ont décidé d'écrire elles-mêmes la suite de la chanson. Le jour même, elles écrivirent un email à Jean-Marie SENIA accompagné de leur texte puis l’ont appelé le soir même. Celui-ci a répondu que l'histoire qu’elles avaient imaginée tournait bien. Par contre, il leur a demandé de repasser par Dijon afin de revoir ensemble le texte. Et évidemment, cela a pris plusieurs heures et même une partie de la nuit, à relire, chercher des synonymes afin d'améliorer le texte. Cela a constitué un travail fatigant, notamment pour Jean-Marie SENIA, bien qu’il apparaisse infatigable dans les moments de création ! Mais cela a représenté aussi de précieux moments de collaboration, de partage et même une chanson supplémentaire qui s'intitule Camomille Et Monte En L’Air !  

En fait, d’une manière générale, Cléo et Anne-Laure réfléchissent d’abord aux thèmes, à ce qui leur paraît intéressant et, ensuite, elles en parlent à Jean-Marie SENIA et cela lui sert de base d'inspiration. Et une fois qu'il se trouve inspiré, il va très vite pour écrire une chanson ! Par exemple, Les Garçonnes, qui parle des années 1925, il l’a écrite en trois jours. Sur scène, cela donne un numéro qui commence dans un parc avec deux femmes et leurs bébés dans un couffin. Puis, tout d’un coup, elles enlèvent les chapeaux, se font couper les cheveux, enfilent des pantalons, fument des cigarettes et vont au Monocle (dans les années 1930, un cabaret situé boulevard Edgar QUINET à Paris,  où des garçonnes viennent danser) et plus si affinités ! Il s’agit là encore de l’histoire de femmes qui se libèrent, s'émancipent ! A la question de savoir si elles se sont, à un moment, inspirées de personnages réels, Anne-Laure répond que, un temps, elles ont pensé aux sœurs Papin avant d'y renoncer. Il faut dire que leur histoire, qui se déroulait au milieu des années 1930 a été marquée par un terrible fait divers, qui a donné lieu au film LES BLESSURES ASSASSINES. Cette histoire, qui parle aussi, à travers ces deux bonnes qui se révoltent contre leur maîtresse, donc envers le pouvoir,  les intéressait beaucoup. Également Jean-Marie SENIA car, quelque part, elle faisait ressortir son côté gentiment anarchiste. Ceci dit, elles ont abandonnée cette idée car, finalement, cette histoire apparaissait trop noire pour elles. Et d'ailleurs, Jean-Marie SENIA lui-même ne se voyait pas écrire un numéro autour de ce fait divers; il le trouvait lui aussi trop sombre. Mais, vu qu'il se situe dans leur période de référence, qui va des années 1900 à 1930 environ, peut être qu'elles y reviendrons... lorsqu'elles auront trouvé la bonne manière de le traiter.

Anne-Laure précise qu'avec  Cléo, elles se situent  dans un Paris très artistique, très libre. Elles disposent de plusieurs personnages qui rappellent cette période mais cela reste des duos imaginaires enrichis, nourris par cette culture française du début du 20eme siècle. Cléo rajoute que, chacune d'entre elles possèdent un parcours solo  au niveau du cabaret avec ses influences propres. Par  exemple, Anne-Laure a joué dans Le Coucher D'Yvette, un numéro de cabaret, d'effeuillage. Dans leurs numéros, elles fonctionnent en recréant, à travers des personnages fictifs,  un climat qui se réfère à une époque finalement assez libre, notamment au travers de l'existence des maisons closes. Mais pour autant, elles n'ont pas souhaité centrées leurs prestations uniquement sur une figure existante.

L’Importance Des Textes

Concernant le texte, Anne-Laure précise qu'elles tiennent beaucoup, et c’est encore plus vrai avec Jean-Marie SENIA, à travailler son caractère théâtral, sa signification. Tout ce qui concerne la voix, le jeu musical, vient dans un second temps. Cléo précise que, dans Les Siamoises, Jean-Marie SENIA parle de sujets très intéressants, comme le handicap dans la gémellité et, par extension, de personnes qui se retrouvent dans le même moule mais qui n’arrivent pas à s’en détacher. Pour Cléo, et c'est ce qu'elle apprécie,  les textes de Jean-Marie SENIA constituent, en quelque sorte, des petits contes très denses. Ce qui fait qu’il existe plusieurs niveaux de lectures, différents étages de compréhension. C’est pour cette raison que travailler un spectacle avec ces textes d’une grande richesse demande de la réflexion; elles ne peuvent pas les enchainer naturellement !

Une Mise En Scène En Fonction Des Textes Et Des Musiques !

Pour leur premier spectacle des SŒURS PAPILLES, Anne-Laure et Cléo précisent qu’elles recherchent vraiment une trame intelligente, les bonnes transitions pour que les numéros, les textes et les musiques s’enchainent harmonieusement. Elles rajoutent qu'elles souhaitent aussi épurer leurs numéros, évoluer davantage vers des tableaux qui possèdent, chacun, un décor propre. Elles profitent,  dans cette démarche, de l'apport de leurs costumes propres à un seul numéro. Elles se sont  rendues compte que, de trop se disperser dans le 20ème siècle  pouvait devenir problématique. C’est pour cette raison qu'elles  évoluent vers des sortes de tableaux qui illustrent une époque, sans forcément besoin  changer trop souvent de costume. Ce qui peut devenir très vite contraignant ! Cléo précise que, dans cette idée de tableau, elles commencent aussi à jouer plusieurs chansons autour d’un même thème, d’une même époque. Alors qu’avant, dans leur idée de spectacle, chaque numéro représentait un tableau. Aujourd’hui, elles se rapprochent  plus de l’inverse, avec les décors qui les accompagnent.

Un Répertoire En Evolution !

Actuellement, LES SŒURS PAPILLES disposent de 5 chansons, la prochaine à sortir s’intitulant On Papillonne, en hommage au titre de leur duo et à sa légèreté ; une légèreté qui leur semble pourtant méprisée  actuellement. C'est pour cette raison qu'elles effectuent, avec Jean-Marie SENIA, un grand travail pour la revaloriser, rester dans une forme aérienne, dans la vie comme dans leur spectacle. Elles préparent également des  chansons autour de sujets plus actuels dont Jean-Marie SENIA, toujours lui, a écrit les textes. C'est notamment le cas de La Dinde Du Numérique, une chanson qui parle des écrans et des rencontres virtuelles. Jean-Marie SENIA a aussi écrit,  suite aux attentats de Paris, une chanson qui s'appelle J'Enfume.  Il aimerait la créer avec Cléo et Anne-Laure, bien sûr, mais aussi un rappeur. Cela implique que l'essentiel du texte soit interprété par le rappeur tandis qu'Anne-Laure et Cléo éveilleraient davantage l'aspect lyrique de la chanson. En fait, ce qui paraît intéressant et amusant dans ce concept des SŒURS PAPILLES, c'est qu'il contient à la fois ce côté rétro et en même temps très actuel. Anne-Laure et Cléo se trouvent ainsi aujourd'hui au début de la belle aventure d'une paire d'artistes dont l'identité fonctionne déjà très bien. Elles s'en rendent bien compte lorsqu'elles se testent, numéro par numéro, dans des cabarets  et des Festivals, comme à Bruxelles. L’objectif reste néanmoins de former un répertoire plus complet pour cette représentation de  juillet où elles apparaîtront   accompagnées très simplement au piano mais probablement pas par Jean-Marie SENIA. D'ailleurs,  en parlant de la famille SENIA, Cléo évoque son cousin Florent, avec  lequel elles répètent parfois à Dijon. Il faut dire que, lui aussi a fréquenté le Conservatoire de musique en arrangement et en composition. Et aujourd'hui, il travaille beaucoup avec Jean-Marie SENIA, qui l'a aussi beaucoup aidé et formé. Enfin, outre leur spectacle, Cléo et Anne-Laure projettent la création d'un événement qui se déroulera, peut-être cet été, à l'abbaye de St Jean d'Angely en Charente Maritime, lors d'un Festival de musique et de théâtre. Il s'agira de construire un travail de lectures, de textes et de nouvelles autour du puits,  de dialogues et, peut-être, de chansons, entre elles et Hannah SCHYGULLA, qui a eu cette belle idée. Elles ont d'ailleurs commencé à regrouper des textes, qui parlent parfois de scènes d'horreur, notamment chez Allan EDGARD POE, mais aussi  de la symbolique du puit. Sur ce spectacle, qu'elles imaginent à la manière d'une veillée, avec des histoires que les enfants peuvent comprendre, Jean-Marie SENIA interviendrait en improvisant au piano; Le tout accompagné d'éclairages en jeux d'ombres réglés par THEVENOUD de la Comédie Française. Au final, pour en revenir à leurs chansons, elles ne s’inquiètent pas car elles disposent encore d’énormément de textes qu’elles n’ont pas encore chantés et qui ne sont même pas mis en musique ! Et concernant les SŒURS PAPILLES, les projets comme les idées ne manquent pas; et, avec le soutien de Jean-Marie SENIA, l'avenir leur appartient !

Texte issu d'un entretien réalisé à Paris en 2016.

Plus d'informations sur Les Sœurs Papilles sur

http://www.maradenudee.com/#!les-soeurs-papilles/c9mb

 

https://m.facebook.com/lessoeurspapilles/

Chronique LES SŒURS PAPILLES PASSENT LA SCÈNE !

Après plusieurs présentations de certains de leurs numéros dans des cabarets de France et de Navarre, les Sœurs Papilles ont  débarqué à Paris début juillet ! Plus précisément, c'est dans le décor assez incroyable du Phono muséum, près de Pigalle, que Cléo SENIA et Anne-Laure BONET, alias les Sœurs Papilles, sont venues présenter la première mouture d'un spectacle coquin et surréaliste conçu autour d'un répertoire élaboré avec la complicité, le parrainage, prestigieux, de Jean-Marie SENIA. Habillées dans des robes qui accentuent leur caractère gémellaire, et coiffées à la garçonne, les jeunes femmes entonnent joliment des chansons pleine d'humour ; une bien agréable invitation a pénétrer leur jardin d'Éden empli de notes, de poésie et de charme. C'est notamment le cas sur leur hymne Camomille et Monte En L'Aïr ; un jeu de mots qui en annonce d'autres dans cette série de titres polissons et  plutôt réalistes qui retiennent l'attention d'abord parce qu'ils permettent au duo de rentrer dans un véritable décor musical sculpté par un compositeur dont la patte sensible n'est plus à prouver. Un décor qui met à l’honneur un Paris d’hier, où les femmes cherchent déjà, nous sommes encore au début du 20eme siècle, à se libérer de la suprématie masculine. Par leurs scénettes musicales, parfois mêmes leurs attouchements involontaires ou pas (on ne sait pas trop !), « Nini Patt´s en l’air » et « Lulu Tintamarre » nous invitent dans une boîte à musique qui leur colle à la peau. Là, elles se retrouvent, entre deux passes, à discuter de leurs clients. Et surtout, toutes de charme vêtues mais sans jamais apparaître vulgaires, s'agitent de leur dynamisme afin de mettre en valeur des musiques sensibles et délicatement mélodiques du grand Jean-Marie SENIA ; celui-ci n'excellant  jamais autant que quand il fait chanter des Femmes qui, à l'image de Marie-Christine BARRAULT, ont toujours raison ! Elles sont ici accompagnées du jeune et talentueux Florent SENIA (un autre jeune artiste de la famille) qui sait aussi participer à la comédie comme, lors d'une pause des chanteuses où, entouré d'un de leurs boas et accompagné d'un phonographe, il se met à fantasmer. En ce qui concerne le répertoire, les Sœurs Papilles prennent  plaisir à interpréter leurs créations, comme Les Fleurs Du Mâle, titre évidemment à double sens autour de ces deux sœurs siamoises, Mélusine et Anastasia, nées sous le signe des gémeaux. Dans ce titre, comme dans la plupart, on retrouve tout le talent d’un Jean-Marie SENIA qui, plus que jamais, développe ses ailes d'auteur, en comparant les belles à deux fleurs, deux cœurs qui ont poussé dans le même vase. Au final, entre rires, confidences et soif de liberté à la manière d’un parisien du début du 20eme siècle, voilà un spectacle empli de liberté, de rythme et de sensualité ! Souhaitons-lui, à la poursuite du succès, de bientôt ravir, de villes en villes, tous les publics !