Skip to main content

CINESERENADE.COM

Un nouveau regard sur la musique pour l'image...

BIENVENUE
ACTUALITES
Dernières sorties
Le saviez-vous ?
CLASSIQUES
ECOUTEZ LE CINEMA !
Digital
CLASSIQUES INTERNATIONAL
HANS ZIMMER
OLIVER STONE
ETIENNE PERRUCHON
GABRIEL YARED
PHILIPPE ROMBI
DANNY ELFMAN
HOWARD SHORE
JOHN WILLIAMS
ENTRE MUSIQUE ET CINEMA
ALAN SILVESTRI
JERRY GOLDSMITH
ERIC NEVEUX
DISNEY
NOUVEAUX TALENTS
PHILIP GLASS
SORTIES CINEMA
BRIAN TYLER
RARETES
NATHANIEL MECHALY
CHRISTOPHE LA PINTA
ENNIO MORRICONE
ALEXANDRE DESPLAT
CINEMA EUROPEEN
Classiques et raretés ann
JOHN POWELL
ERIC SERRA
MICHAEL GIACCHINO
COMPOSITRICES !
MUSIQUES DOCUMENTAIRES
GRANDS COMPOSITEURS FRANC
CLASSIQUES ANNEES 2000
GREGOIRE HETZEL
CYRILLE AUFORT
PATRICK DOYLE
BEAR MC CREARY
TELEVISION
Qui sommes-nous ?
Contactez-nous
RENCONTRES
CINE CHANSONS
Plan du site
Connexion de membre
ARCHIVES RENCONTRES
BRUNO COULAIS
1000 X PLUS BELLE LA VIE
DIVERS
CINE VIDEO
SPECTACLES ET THEATRE
JEAN MICHEL BERNARD
REINHARDT WAGNER
CYRIL MORIN
PHILIPPE SARDE
MUSICALS
MAURICE JARRE
JAMES HORNER
FESTIVAL MUSIQUES A L'IMA
VLADIMIR COSMA
JEAN-MARIE SENIA MAX LIND
RENE-MARC BINI
FRANCOIS DE ROUBAIX
Coup de Coeur  - Désormais en vidéo !

LE SECRET DE LA CHAMBRE NOIRE

Pour accompagner ce premier tournage hors du Japon, Kiyoshi KUROSAWA a choisi, comme compositeur, Grégoire HETZEL. Fidèle à ses thèmes favoris, de l’amour à la mort, le réalisateur japonais raconte l'histoire de Stéphane (Olivier GIURMET), un ancien photographe de mode, qui vit reclus avec sa fille Marie ; celle-ci (Constance ROUSSEAU) lui servant de modèle pour de longues séances. Mais quand Jean (Tahar RAHIM), un nouvel assistant, découvre un univers  dangereux, il va tout faire pour l’extraire de cette emprise. Entre drame et film fantastique, le film tournant autour de fantômes du passé et de la recherche de l’amour éternel, Kiyoshi KUROSAWA a réalisé un thriller sobre, mélancolique qui, comme chez Alfred HITCHCOCK, et bien qu’il mette un certain temps à vraiment démarrer, provoque des sueurs froides ! Pour la musique, Grégoire HETZEL a privilégié une approche orchestrale d’inspiration classique, qui mélange un certain romantisme sensuel à des mouvements plus mystérieux. Il ouvre ainsi sa partition, alors que l’on pénètre dans une propriété qui ressemble à un château hanté, par un thème titre assez lent, qui monte comme vers une secret. En l'occurrence, celui du photographe (Le Secret De La Chambre Noire). Puis, sur Marie Et Jean, qui s’échappent comme des égarés, il introduit un superbe mouvement de cordes voluptueuses, solaires et un solo de violon, chantant et grave, qui retranscrit une fragilité dans leurs sentiments.  Mais s’agissant d’un thriller, il amène ensuite, dans les vibratos, un thème empli de curiosité, avec de courtes cellules percussives et un développement à base de cor anglais. S’y greffe également une ligne de violon mélancolique. Dans une deuxième partie, sur des séquences d'apparitions, Grégoire HETZEL privilégie une musique profonde, et aérienne (La Femme De La Plaque Argentique). Grégoire HETZEL distille ainsi, et développe, une musique qui répand une ambiance tendue tout en restant dans des notes assez sulfureuses qui ne font qui s’amplifier. Ce que l’on ressent d'abord dans un contrepoint grondant, également dans des parties plus rythmées dans les cordes avec, par-dessus, un mouvement mélodique (Mort Et Transfiguration). Puis dans un lento accompagné d’une ligne de flûte par-dessus,  accompagné d’un contrepoint mélancolique, ou encore un mouvement mélodique doux, apaisé et triste avec des accords de harpe qui amènent à une une interrogation. Ce qui transcrit, sur plusieurs morceaux, autant un secret, un malaise, qu’une fuite passionnelle,  comme dans certaines partitions de Bernard HERRMANN.  Et cela ne correspond certainement pas au hasard (Marie Et Jean S’enfuient, Supplique À Denise). Plus sur le personnage de Jean, pour souligner sa méfiance, son intelligence, Grégoire HETZEL traine un thème parfois obsessionnel dans les bois, un contrepoint orchestral mélancolique, romantique, et un violon chantant. Dans la deuxième moitié, il revient à une musique tremblante, et même effrayante dans son crescendo (Soupçons De Jean). Sur la fin, Grégoire HETZEL reprend une musique rythmée et répétitive dans les cordes, hitchcockienne, développant une longue musique de suspense, de danger, avec de légers soubresauts aériens, graves. Mais aussi de brèves éclaircies associées à des cellules agissant comme des miroirs (Fantôme De Marie). Au final, Kiyoshi KUROSAWA signe une œuvre qui lui ressemble, en brassant les démons du passé ressurgissant au travers des fantômes. Il développe aussi une étrange histoire d'amour à la fin moins surprenante qu’il n’en parait. De son côté, Grégoire HETZEL propose une partition très intéressante, relevant complétement de la notion, récemment découverte de symphonisme intimiste, caractéristique de nombre de films français depuis les années 1990. En complément du film, le dvd comporte une Master class, c'est-à-dire une conférence enregistrée à la Fnac. Le réalisateur, connu depuis longtemps et devenu culte en France, y parle de ses attaches avec notre pays, de son obsession pour l’apocalypse, la mort et les fantômes dans ses films. A découvrir mais pas dans le noir !

LE SECRET DE LA CHAMBRE NOIRE. Un film réalisé par Kiyoshi KUROSAWA, avec Tahar RAHIM, Constance ROUSSEAU, Olivier GOURMET, Mathieu AMALRIC.

DVD et Bluray disponibles chez CONDOR ENTERTAINMENT.

Musique originale de Grégoire HETZEL disponible chez BOriginal/Cristal records. Egalement disponible chez CONDOR ENTERTAINMENT : la Collection Kiyoshi KUROSAWA - Coffret 10 Films comprenant, essentiellement en versions originales : Cure, Charisma, Séance, Kaïro, Loft, Real (également disponible en version française), Shokuzai - Chapitre 1 : Celles qui voulaient se souvenir, Shokuzai - Chapitre 2 : Celles qui voulaient oublier, Seventh Code (inédit en France – exclusivité pour ce coffret !), Vers l’autre rive et le guide exclusif de la collection (30 pages, broché), rédigé par Diane Arnaud, Maître de conférences à l’université Paris-Diderot d’analyse et d’esthétique filmiques. Auteur de Kiyoshi Kurosawa : Mémoire de la disparition (2007), édité chez Rouge Profond.

Coffret digipack inclus un étui 11 emplacements, dont un laissé vide pour insérer LE SECRET DE LA CHAMBRE NOIRE».

L'AMI, FRANÇOIS D'ASSISE ET SES FRÈRES

Ce film nous transporte à l’aube du XIIIème siècle en Italie, dans la vie simple et fraternelle de François d'Assise. Entouré de ses frères, portés par une foi intense, il lutte pour faire reconnaître sa vision d’un monde de paix et d’égalité. Pour l’illustrer,  le compositeur Grégoire HETZEL s’est  acheminé vers une partition qui marque par une certaine simplicité et une réelle originalité dans ses orchestrations. Grégoire HETZEL commence par un prélude étonnant, porté par un quatuor de flûtes fraiches qui jouent en chorale une sorte de thème chantant, à l'italienne ; il s'agit d’un élément de base, qui symbolise à la fois la joie spirituelle et, de loin en loin, le langage stylisé des oiseaux, ces divins compagnons de François ; un élément qui revient plusieurs fois dans la partition, notamment dans des moments solaires, avec une belle voix solo et des bois légers (Répons d'Elie, François Et Ses Frères). Par-dessus, il ajoute un long solo de violon, accompagné, très lentement, de manière mélodique, par un contrepoint de cordes plus profondes, également de harpe, et de quelques percussions (L'ami-Prélude). Il continue par un thème pur, doucement rythmé par le piano avec un mouvement mélodique qui s'élève et, de nouveau, ces accords de flûtes en contrepoint (Colin-Maillard). La flûte, que l’on retrouve aussi sur une sorte de motif oriental, doucement mélodique, légèrement rythmé  par de la harpe, avec une deuxième partie au cor anglais, et un contrepoint profond, grave (Le Nouveau-né), qui revient parfois dans des mouvements sombres (Le Renard). Grégoire HETZEL propose ensuite plusieurs thèmes a la fois beaux, spirituel, ici un contrepoint de violoncelle et une légère ligne de flûte (Dominique Blessé) ; là des solos de violon (joué par Janice GRAHAM), accompagnés de cordes légères, douces (Vers Les Étoiles) ou de bois (Mort De Dominique). Toujours dans l'émotion Grégoire HETZEL termine par un mouvement religieux superbe, accompagné d’une voix de moine et, de nouveau, son quatuor de flûtes. Avant une deuxième partie aérienne (Postlude À La Béatitude). Grégoire HETZEL semble descendu des cieux avec cette partition aussi belle que spirituelle ! On y apprécie d'abord la justesse des thèmes d’une apparente simplicité dont les orchestrations néo-classiques ou baroques, amènent un sentiment général d’étale, de plénitude, d’élévation, même aux moments les plus tragiques qui trouvent toute leur force dans l'interprétation, remarquable, de finesse, du Chamber Orchestra of London dirigé par Alastair KING. En complément, l’album est entrecoupé de plusieurs chants traditionnels religieux interprétés par l'ensemble Diabolus In Musica (Gaudens In Domino – Conduit, Salva Stella/Rundellus, O Vera Beatum) ; une excellente bande originale !

Un film de Renaud FELY et Arnaud LOUVET, avecJérémie RENIER, Elio GERMANO, Yannick RENIER.Musique originale composée et orchestrée par Grégoire HETZEL disponible chez BOriginal/Cristal records.