Skip to main content

CINESERENADE.COM

Un nouveau regard sur la musique pour l'image...

BIENVENUE
ACTUALITES
TELEVISION
Qui sommes-nous ?
Contactez-nous
RENCONTRES
NICOLAS ERRERA NUIT BLANC
N VANIER K LEVY LOUP
LUDOVIC BOURCE
MARCO BELTRAMI
ELLIOTT COVRIGARU
ERIC NEVEUX BORGIA
FRANCOIS STAAL
MICHEL LEGRAND
E NEVEUX... FORET
PIERRE ADENOT
ANDRE DZIEZUK
PHILIPPE JAKKO
L PEREZ DEL MAR
THIERRY MALET BRUNO SEILL
FRANCIS LAI CLAUDE LELOUC
Fredrika STAHL
FRANCIS LAI ANTHOLOGY
CABARET PICASSO
LE COEUR EN BRAILLE
BEATRICE THIRIET
RENO ISAAC
JEF NEVE
LA CONFESSION N ERRERA
FABRICE ABOULKER
CINE CHANSONS
Plan du site
Connexion de membre
ARCHIVES RENCONTRES
BRUNO COULAIS
1000 X PLUS BELLE LA VIE
DIVERS
CINE VIDEO
SPECTACLES ET THEATRE
JEAN MICHEL BERNARD
REINHARDT WAGNER
CYRIL MORIN
PHILIPPE SARDE
MUSICALS
MAURICE JARRE
JAMES HORNER
FESTIVAL MUSIQUES A L'IMA
VLADIMIR COSMA
JEAN-MARIE SENIA MAX LIND
RENE-MARC BINI
FRANCOIS DE ROUBAIX
 Rencontre-Sortie DVD
 

Fredrika STAHL, POUR ELLE DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI!

A l'occasion de la sortie vidéo du film DEMAIN, réalisé par Cyril DION et Mélanie LAURENT, nous revenons sur la bande originale de ce joli succès surprise en salles. Construit à la manière d'une fable positive sur un sujet grave et d'actualité, DEMAIN aborde l'écologie de manière positive et constructive, en mettant en avant des pionniers d’un monde nouveau, plus respectueux de l’environnement. Ainsi, Cyril DION et Mélanie LAURENT, après avoir effectué le constat qu’il fallait bouger pour sauver notre planète, partent à la rencontre d’initiateurs d’une civilisation différente. En leur compagnie, et toujours d’une façon didactique, on découvre des cultures agricoles qui n’utilisent ni tracteur ni pétrole et qui trouvent leurs places jusque dans les villes comme à Détroit. Il se dégage ainsi de ce film un élan d’optimisme qui devait aussi se ressentirdans la bande originale composée par Fredrika STAHL, dont les thèmes instrumentaux ou chantés interviennent comme des bouffées d’oxygène et de bonne humeur sur un film qui n’en manque pourtant pas. Chanteuse depuis une dizaine d'années, la jeune compositrice rêvait depuis toujours d'écrire pour l'image. Mais, sans connaissance dans le milieu, les propositions n'arrivent pas. Jusqu'à ce qu'elle découvre le teaser de DEMAIN pour lequel elle a composé une première chanson. Même si celle-ci force le trait sur la gravité  du sujet, les réalisateurs sontconquis et acceptent d'embarquer Fredrik STAHL dans l'aventure. A condition qu’elle suive l’engouement optimiste du film ; ce qu’elle ne manque pas de revendiquer dans des thèmes très mélodiques, joyeux et colorés. Il s'en suit une belle réussite cinématographique, musicale et commerciale que nous raconteFredrika STAHL dans un entretien inédit réalisé lors de la soirée de remise des prix de l'U.C.M.F. Pour elle, le demain de la musique de films, c'est bien aujourd'hui!

Composer pour l'image correspond t-il à quelque chose de nouveau pour vous ?

FS : c'est nouveau dans la mesure où DEMAIN constitue ma première bande originale. En effet, depuis une dizaine d'années, j'enregistre des albums personnels de chansons mais je n'avais jamais écrit de musique pour un film.

Le regrettez-vous ?

FS: on peut le dire car, depuis le début de ma carrière, je gardais en moi cette envie d'enregistrer une bande originale. Ce souhait apparaissait d'autant plus fort que l'on m'avait souvent dit que ma musique évoquait des images. Maintenant, ce n'était pas évident car, chaque fois que je disais que j'avais envie

Pourquoi alors ne vous êtes vous pas lancer avant ?

FS: parce que, quand je disais à mon entourage que j'avais envie de réaliser une bande originale, on me répondait que c'est souvent compliqué de décrocher son  premier film si on ne connait pas un ami réalisateur.  

Commenciez-vous à désespérer que l'on ne vous demande pas de composer une bande originale?

FS : un peu et c'est pour cette raison que j'avais dis,  il y a deux ans, à mon éditeur que cela suffisait. En clair, je lui ai demandé ce qu'il fallait faire pour obtenir la première bande originale. Ne sachant pas trop quoi me répondre, c'est à ce moment qu'il m'a parlé de DEMAIN dont le teaser venait de sortir. Surtout, il a ajouté que les réalisateurs Cyril DION et Mélanie LAURENT recherchaient des musiques pour leur film.

Avez-vous tout de suite senti un intérêt ?

FS : je dirais que j'ai d'abord ressenti une curiosité qui m'a conduit à regarder le teaser. Je l'ai trouvé très inspirant et, en plus, j'avais l'impression que le film parlait d'un très beau sujet. En effet, je me suis senti concerné, comme tout le monde j’ai envie de vous dire, par l’écologie et le futur de notre planète. De plus, musicalement, c’est un sujet très intéressant, inédit pour moi.

De quelle manière avez-vous procédé pour proposer un thème aux réalisateurs ?  

FS: après avoir visionné ce teaser, j'ai tout simplement composé une chanson en essayant de dévier un peu le film, d’élargir le sujet. Cette chanson, j'en ai réalisé tout de suite une maquette que j'ai envoyée aux réalisateurs. Et apparemment ils ont beaucoup aimé la chanson sauf que, pour eux, elle avait un défaut. C’est-à-dire qu'ils l'ont trouvé triste, mélancolique.

Pour quelle raison d'après vous ?

FS:  sans doute parce que, quand je pensais à la situation écologique qui constitue le sujet du film, je trouvais qu'il s'agissait d'un sujet assez grave. Donc j'avais écrit une chanson qui renvoyait ce sentiment, alors qu’eux attendez une musique plus optimiste. Cyril DION me l’a d’ailleurs dit : il trouvait ma chanson formidable sauf que, pour lui, elle apparaissait beaucoup trop déprimante par rapport à l'ambiance du film. Et là il s'est passé quelque chose d'assez magique: Cyril DION et Mélanie LAURENT se trouvaient sur le début du montage du film et ils m'ont dit qu'ils allaient quand même essayer la musique sur la séquence où ils font le constat écologique au début du film. Et là, comme un coup de chance, la musique collait parfaitement aux images!

De là, vous avez composé d'autres thèmes?

FS: complètement mais Cyril DION m'a alors demandé d'écrire des musiques vraiment plus positives. Et moi, de mon côté, je lui ai demandé si je pouvais passer voir des images. Et c’est ainsi que notre collaboration a véritablement commencé sous la forme d’échanges entre des musiques et des images.

Les réalisateurs n'étaient-ils pas réticents à ce que le film contienne une ou plusieurs chansons ?

FS: non je n'ai pas senti de réticences. Il faut dire que je suis arrivé très tôt puisqu’ils n'avaient même pas débuté la phase de montage lorsque j'ai commencé à écrire mes thèmes. Donc ils ne savaient pas trop ce qu'ils voulaient comme musiques.  Moi, de mon côté, je leur ai envoyé des chansons spontanément en leur disant que, peut-être, elles peuvent coller à leur film. Ce qui me paraît incroyable, c'est que rien n'a été jeté. Je veux dire par là que toutes les musiques ont été gardées.

Les réalisateurs vous ont laissé beaucoup de liberté ?

FS: j'ai vraiment eu carte blanche pour écrire la musique. De plus, j'ai bénéficié, avec Cyril DION, d'un échange très positif, constructif même. D'autant plus que c'est un très bon musicien et qu'il s'exprime bien dans ce domaine. J'ai trouvé notre relation vraiment super fluide. Lui parfois m'envoyait des images montées sans musique pour que je puisse composer des musiques à l'image. Parfois, c'est moi qui lui envoyais des chansons pour qu'il puisse régler son montage dessus. Je suis vraiment contente parce qu'il m'a vraiment laissé beaucoup de place pour ma musique. Tout cela pour vous dire, qu'avec Cyril DION, nous avons vraiment travaillé de manière interactive. Cette collaboration a duré neuf mois. Cela peut paraître long mais cela s’explique par le fait que j'étais là dès le début et, qu’en plus, j'étais encore en tournée au moment où je composais.

Avez-vous travaillé uniquement sur ce film ou également sur un projet plus personnel en parallèle?

FS : je pensais que j'allais pouvoir travailler sur mon prochain album parallèlement à la conception de la bande originale de DEMAIN. Cela n'a pas été le cas car l'écriture de cette bande originale m'a pris beaucoup plus de temps que je ne l'imaginais au départ. De plus, je pensais qu'il fallait composer un thème principal sauf que, là encore, cela n'a pas été le cas puisque la bande originale contient en fait dix-neuf thèmes différents! Cela a donc constitué un travail énorme de création et d'écriture.

Que retenez-vous, avec le recul, de cette première musique de film ?

FS: au final, je suis très contente de cette collaboration avec Cyril DION et Mélanie LAURENT. Je trouve, en particulier, qu'ils ont laissé beaucoup de place à la musique. C'est une très bonne chose car, rappelons le, ce film se présente sous la forme d'un documentaire; il contient donc beaucoup de séquences où des gens parlent. Du coup, je trouve que cela fait du bien  de trouver des séquences musicales. En plus, nous avons de la chance le film marche bien. C'est vraiment formidable pour un documentaire!

Que représente la bande originale de DEMAIN dans votre discographie?

FS : quand j'avais fini de travailler sur cet album, je me suis dit que j'avais l'impression d'avoir enregistré un album. Parce que j'avais passé beaucoup de temps dessus et, qu’en plus, il comporte beaucoup de chansons. Il y a quand même six chansons dans cette bande originale, le reste étant des thèmes instrumentaux de la même d’une durée qu’une chanson. Ce qui était parfait pour le moment où on a décidé de sortir la bande originale. En effet, parfois, quand on me demandait des petites séquences de musique, je n’y arrivais pas car, tout simplement, je ne sais pas composer des thèmes courts. Je pense toujours à des chansons ou, en tout cas, à des morceaux en entier donc d'une certaine durée.

Vous n'étiez pas habituée aux contraintes de timing de la musique pour l'image ?

FS : bien sûr que je n’y étais pas habituée ! C’est normal car il s’agissait pour moi une nouvelle expérience que de composer de la musique et des chansons pour un film. De plus, dans ma conception de la musique, cela me paraissait frustrant d'écrire une chanson courte, c’est-à-dire qui ne contienne qu'un couplet et un refrain. C'est pour cette raison que je n'ai pas composé des bouts de chansons, qui auraient suffis pour le montage. J’ai préféré, et cela a pris évidemment du temps, des morceaux entiers mais, comme je vous l’ai dit, je ne sais pas faire autrement. Ensuite, le réalisateur disposait de la liberté d'en prendre un bout pour le poser sur les images.

Vous aviez envie d’aller au bout de vos idées ?

FS : absolument. Ce qui m'a permis aussi de penser très tôt à l'album de la bande originale. D'ailleurs, et je trouve cela amusant, lorsque l'album est sorti, on m'a souvent demandé s'il s'agissait d'une bande originale ou d'un disque traditionnel de chansons. Moi, à cette question, je réponds toujours que cet album se trouve entre les deux puisqu'il contient à la fois des thèmes instrumentaux et des chansons. De plus, puisque Cyril DION et Mélanie LAURENT m'ont laissé carte blanche, je me suis senti à l'aise pour écrire une musique qui, je crois, me ressemble. Pour  moi, cette bande originale, que j'ai entièrement réalisée, constitue un travail très personnel. C'est aussi un travail très cohérent dans mon parcours artistique même si je sais que, si le film n'avait pas existé, je n'aurais pas écrit ces morceaux. Je veux dire par là que c'est vraiment les images et l'histoire du film qui m'ont inspiré ces musiques.

Peux t-on dire que cette bande originale vous a permis d'avancer dans votre carrière ?

FS : complètement et je dois dire, qu'aujourd'hui, j'ai très envie de composer de nouveau une musique de film. Bien évidemment, le succès de DEMAIN, aussi bien public que critique (grâce notamment au César du meilleur documentaire) me permet d'être optimiste pour l'avenir. Maintenant, plus que le cinéma, dans l'immédiat, je me consacre surtout à l'écriture de mon prochain album de chansons. Dans l'idéal, je dois dire que, dans l'avenir, j'aimerais continuer d'alterner entre mes albums personnels de chansons et les bandes originales.  Mais pour cela, il faut que j'attende que l'on me propose le bon projet qui me permette de revenir à la musique pour l'image. Ceci dit, je n'ai pas envie non plus de composer uniquement des bandes originales même si elles me procurent une bouchée d'air frais. En effet, je crois que j'aurais toujours besoin de mes albums personnels et des concerts pour avancer.

 

Qu'avez-vous ressenti en étant nominée, auprès d'autres compositeurs, pour le Prix U.C.M.F. du meilleur espoir de la musique de films ?

FS : j'ai ressenti une véritable émotion quand j'ai appris cette nomination car je vous rappelle qu'il s'agit du premier film pour lequel j'ai composé une bande originale. C'est d'autant plus plaisant que je me considère davantage comme une artiste pop et que je crois qu'on le ressent dans la musique de DEMAIN. Je veux dire par là que, quand je vois la liste autres compositeurs nominés et, surtout, que j'entends leurs musiques souvent plus orchestrales que la mienne, je me sens forcément flattée et fière de cette nomination.

Vous aimeriez évoluer vers des musiques plus orchestrales ?

FL : c'est une possibilité qui me paraît intéressante mais, en même temps, je pence que c'est ma culture pop qui rend la bande originale de DEMAIN tellement différente des autres. En tout cas, pour moi, DEMAIN c'est aujourd'hui et cela ne représente que du bonheur !

Entretien réalisé à Paris en avril 2016.

DEMAIN. Un film de Cyril DION et Mélanie LAURENT.  Musique originale composée, arrangée et réalisée par Fredrika STAHL, disponible chez BOriginal/Cristal records.

 

Disponible en VOD, DVD et Blu-ray chez France TV Distribution avec, en bonus : scènes inédites, clip musical « Tomorrow » et bande annonce.