Skip to main content

CINESERENADE.COM

Un nouveau regard sur la musique pour l'image...

BIENVENUE
ACTUALITES
Dernières sorties
Le saviez-vous ?
CLASSIQUES
ECOUTEZ LE CINEMA !
Digital
CLASSIQUES INTERNATIONAL
HANS ZIMMER
OLIVER STONE
ETIENNE PERRUCHON
GABRIEL YARED
PHILIPPE ROMBI
DANNY ELFMAN
HOWARD SHORE
JOHN WILLIAMS
ENTRE MUSIQUE ET CINEMA
ALAN SILVESTRI
JERRY GOLDSMITH
ERIC NEVEUX
DISNEY
NOUVEAUX TALENTS
PHILIP GLASS
SORTIES CINEMA
BRIAN TYLER
RARETES
NATHANIEL MECHALY
CHRISTOPHE LA PINTA
ENNIO MORRICONE
ALEXANDRE DESPLAT
CINEMA EUROPEEN
Classiques et raretés ann
JOHN POWELL
ERIC SERRA
MICHAEL GIACCHINO
COMPOSITRICES !
MUSIQUES DOCUMENTAIRES
GRANDS COMPOSITEURS FRANC
CLASSIQUES ANNEES 2000
GREGOIRE HETZEL
CYRILLE AUFORT
PATRICK DOYLE
BEAR MC CREARY
TELEVISION
Qui sommes-nous ?
Contactez-nous
RENCONTRES
CINE CHANSONS
Plan du site
Connexion de membre
ARCHIVES RENCONTRES
BRUNO COULAIS
1000 X PLUS BELLE LA VIE
DIVERS
CINE VIDEO
SPECTACLES ET THEATRE
JEAN MICHEL BERNARD
REINHARDT WAGNER
CYRIL MORIN
PHILIPPE SARDE
MUSICALS
MAURICE JARRE
JAMES HORNER
FESTIVAL MUSIQUES A L'IMA
VLADIMIR COSMA
JEAN-MARIE SENIA MAX LIND
RENE-MARC BINI
FRANCOIS DE ROUBAIX
Eric NEVEUX
Compositeur français connu pour ses musiques pour les films de Patrice CHEREAU mais aussi les séries UN VILLAGE FRANCAIS et BORGIA saison 2.
LES VACANCES DU PETIT NICOLAS

A la fin de l’année scolaire, le Petit Nicolas, ses parents et Mémé partent à la mer, à l’Hôtel Beau-Rivage. Sur la plage, Nicolas se fait de nouveaux copains mais aussi  d’Isabelle, une petite fille dont le regard inquiétant lui fait penser que ses parents veulent le marier de force ; un quiproquo qui ne sera pas le dernier de vacances inoubliables ! Avec ce deuxième épisode, et en abordant l’aspect des vacances, le réalisateur Laurent TIRARD a repensé aux films de son enfance comme Les Vacances De Monsieur Hulot de Jacques TATI ou Hôtel De La plage de Michel LANG. Il s’est dit que cette thématique lui permettrait de basculer dans un décor différent et d’évoquer l’insouciance des vacances de ces années 1950 et 1960. C’est cet aspect-là qui lui a donné envie de retrouver le petit Nicolas ; ce changement d’univers et de ton qui concerne également la musique puisque, après Klaus BADELT, c’est le compositeur français qui monte Eric NEVEUX qui s’est chargé de partition de se second opus ; une musique très intéressante, inspirée, qui navigue joliment entre la tradition orchestral, le jazz très en vogue à la vogue et la montée en puissance de la variété ; ce que l’on retrouve sur le thème titre (Les Vacances Du Petit Nicolas) où, après une introduction à la guitare, Eric NEVEUX lance un développement à la manière d’un orchestre de jazz qui vire vers la variété avec des chœurs qui reprennent la mélodie ; des chœurs très présents, par exemple dans des thèmes rythmés et développés à la façon de musiques de bals (Hôtel Beau-Rivage,  Silence, on tourne !), également pour appuyer les moments de camaraderie de Nicolas, avec une orchestration pianissimo accompagné de percussions, de guitare et de banjo (De Chouettes Copains, Nicolas est amoureux, Tu N'es Pas Libre). Eric NEVEUX s’amuse aussi en mélangeant la chanson orchestrale à la musique d'accompagnement de l'action, en s’inspirant des sonorités des yéyés, notamment les madison et les twist ; par exemple dans ce thème qui commence de manière grave avant de devenir dansant avec une orchestration portée par l'orgue mais aussi des percussions (Un bisou !). Pour les musiques de situation, il mélange le jazz acoustique ou façon bigband à des thèmes légers qui rappellent le cinéma de Jacques TATI en partie grâce à l’utilisation de flûtes et de sifflements, accompagnés du xylophone qui lui donne une teinte très sixties (Le raccourci de papa) ; il joue aussi avec les instruments pour colorer musicalement les personnages, comme quand, petit à petit, il introduit une sorte de marche jouée par une fanfare emmenée par le trombone (Mémé ronfle). On notera que, pour le jazz, le compositeur s’amuse à revisiter le Lalo SHIFRIN de Mission Impossible avec de belles parties de piano, trompettes et chœurs (Mission: Boîte aux lettres). L'album comporte en bonus quelques classiques de la chanson, comme Perhaps, Perhaps, Perhaps   par les Pussycat Dolls et, surtout, La Madrague (Jean-Max RIVIERE et Gérard BOURGEOIS) repris ici par la jeune Camélia JORDANA qui, par sa voix moins acidulée que Brigitte BARDOT, apporte une certaine gravité.  On entend aussi quelques thèmes instrumentaux, comme le très plaisant, qui sonne très vacances, Happy Trumpeter, composé et dirigé par l’allemand Bert KAEMPPFERT, également l’excellent  Watermelon Man d’Herbie HANCOCK par un groupe emmené par le percussionniste cubain Mongo SANTAMARIA. Au final, voici une bande originale très complète et surtout particulièrement plaisante, emmenée par des thèmes d’Eric NEVEUX qui passent sans cesse de la bonne humeur à l’émotion, le tout sur des orchestrations très travaillées, qui marient superbement les différents courants des années 1950 et 1960. Une réussite donc !

LES VACANCES DU PETIT NICOLAS Un film de Laurent TIRARD

Avec Valérie LEMERCIER, Kad MERAD, Dominique LAVANANT,

François-Xavier DEMAISON, Bouli LANNERS, Mathéo BOISSELIER. Musique originale d’Eric NEVEUX éditée par Idol Music et disponible en téléchargement.

 
 
 
 
 

L’ATTENTAT

Après un attentat suicide dans un restaurant de Tel-Aviv, le docteur Amine Jaafari, israélien d’origine arabe, passe sa journée à opérer les nombreuses victimes. La nuit suivante, il apprend que la kamikaze est sa propre femme, ce qu’il refuse d’accepter. Amine part alors en Palestine pour essayer de comprendre. Pour le réalisateur Ziad DOUEIRI, engager Eric NEVEUX pour composer la musique de son film représentait une évidence. Pour lui qui était tombé amoureux de la musique du film de Patrice CHEREAU INTIMITE, il ne faisait aucun doute que, dès que l’occasion se présenterait, il demanderait à Eric NEVEUX de collaborer avec lui ; ce que le compositeur a accepté peu après la lecture du scénario. Lorsqu’il voit le film pour la première fois, Eric NEVEUX le trouve poignant et, comme aimanté par la gravité du sujet, compose dans la foulée ses premiers thèmes. Puis, dans un deuxième temps, en accord avec le réalisateur, le compositeur décide de dépasser le drame pour accompagner musicalement l’histoire d’amour d’Amine et Siham. Eric NEVEUX ouvre sa partition par une musique froide, composée de percussions et de sonorités électroniques, avec une mélodie grave qui rentre doucement. Déjà dans ce premier morceau, on remarque l’importance de la guitare, qui amène un côté blues à la musique (Perfect World) ; la guitare que l’on retrouve accompagnée de piano et de voix dans une seconde plage atmosphérique, planante qui, là encore, fait la part belles aux sonorités synthétiques et aux percussions. On remarque néanmoins un contrepoint obsessionnel qui apporte une certaine lourdeur, une tension (Mayhem). Il faut en fait attendre le troisième morceau pour entendre une musique plus chaleureuse, plus enjouée, là encore par ces notes de piano bluesy, mais également par un développement assez pur, doucement mélodique (Walk With Me) ; un thème que le compositeur souhaitait, dans sa tonalité, à une musique du désert, mais d’un désert américain. Eric NEVEUX s’accroche à la guitare avec un motif pur, accompagné d’un contrepoint synthétique et de quelques notes de piano. Là encore, on pense au blues, grâce à la guitare bien sûr, mais aussi à cause de mouvement émouvant apporté par le piano ; les notes synthétiques quant à elles amènent du mystère de l’étrangeté (Return To Nablus). Eric NEVEUX propose aussi des thèmes à la fois enlevés, chahutés par les percussions et un contrepoint répétitif, pareil à un mélange entre de la joie et de la peine ; un mouvement profond, élancé, rythmé et plutôt plaisant (Angel In An Old Chevy). Il n’en oublie sa passion pour les sonorités électroniques, quoique moins présente que d’habitude, et toujours intégrées à des orchestrations complexes, réfléchies. En témoigne cette musique faite de bruits, de boucles électroniques, à la fois atmosphérique et troublante (You Aint Seen Nothing Yet). Au final, le compositeur de films aussi différents qu’ITINERAIRE BIS et UNE PURE AFFAIRE signe une partition qui étonne par sa double facette. Il nous embarque dans un univers de violence à travers une musique sombre et quelque part torturée, comme les personnages principaux. Puis, comme happé par la beauté des paysages et des personnages, il laisse s’évader sa guitare pour ouvrir ses notes par delà l’horizon. Dès lors, il peut déployer son élan mélodique pour montrer que, derrière chaque combat, se cache toujours une histoire d’amour. Une bien intéressante partition, entre guerre et passion… L’ATTENTAT. Un film de Ziad DOUEIRI, avec Ali SULIMAN, Reymonde AMSELLEM, Evgenia DODINA. Musique originale d’Eric NEVEUX disponible en téléchargement.