Skip to main content

CINESERENADE.COM

Un nouveau regard sur la musique pour l'image...

BIENVENUE
ACTUALITES
Dernières sorties
Le saviez-vous ?
CLASSIQUES
ECOUTEZ LE CINEMA !
Digital
CLASSIQUES INTERNATIONAL
HANS ZIMMER
OLIVER STONE
ETIENNE PERRUCHON
GABRIEL YARED
PHILIPPE ROMBI
DANNY ELFMAN
HOWARD SHORE
JOHN WILLIAMS
ENTRE MUSIQUE ET CINEMA
ALAN SILVESTRI
JERRY GOLDSMITH
ERIC NEVEUX
DISNEY
NOUVEAUX TALENTS
PHILIP GLASS
SORTIES CINEMA
BRIAN TYLER
RARETES
NATHANIEL MECHALY
CHRISTOPHE LA PINTA
ENNIO MORRICONE
ALEXANDRE DESPLAT
CINEMA EUROPEEN
Classiques et raretés ann
JOHN POWELL
ERIC SERRA
MICHAEL GIACCHINO
COMPOSITRICES !
MUSIQUES DOCUMENTAIRES
GRANDS COMPOSITEURS FRANC
CLASSIQUES ANNEES 2000
GREGOIRE HETZEL
CYRILLE AUFORT
PATRICK DOYLE
BEAR MC CREARY
TELEVISION
Qui sommes-nous ?
Contactez-nous
RENCONTRES
CINE CHANSONS
Plan du site
Connexion de membre
ARCHIVES RENCONTRES
BRUNO COULAIS
1000 X PLUS BELLE LA VIE
DIVERS
CINE VIDEO
SPECTACLES ET THEATRE
JEAN MICHEL BERNARD
REINHARDT WAGNER
CYRIL MORIN
PHILIPPE SARDE
MUSICALS
MAURICE JARRE
JAMES HORNER
FESTIVAL MUSIQUES A L'IMA
VLADIMIR COSMA
JEAN-MARIE SENIA MAX LIND
RENE-MARC BINI
FRANCOIS DE ROUBAIX
Brian TYLER 
 
Maintenant en vidéo !
 

FAST AND FURIOUS 8

Heureux amateurs de jolies voitures et de courses poursuites, le dernier opus de la saga d’action et de vitesse vous attend en vidéo ! On y retrouve Dom (Vin DIESEL) et Letty (Michelle RODRIGUEZ) qui profitent de leur lune de miel et le reste de l'équipe retrouve un semblant de vie normale. Mais tout cet équilibre se trouve chamboulé quand l’énigmatique et atomique blonde Cypher (Charlize THERON) une entraîne Dom dans le monde de la criminalité. Dès, et pour protéger sa famille, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui vont faire face à des épreuves qu’ils n’avaient jamais rencontrées jusqu’alors. L’édition vidéo met bien évidemment en avant le film qui est proposé dans sa version cinéma mais aussi dans une version longue inédite « Director’s cut » à télécharger. Un film qui, comme les précédents, vaut davantage par sa succession de séquences spectaculaires – dont un prologue magnifique dans les rues de la Havane !- que son scénario, beaucoup trop prévisible. Mais ne gâchons pas notre plaisir, retrouver cette bande de copains et leurs aventures à pleine vitesse suffit à satisfaire les admirateurs ! Pour les mélomanes, cette sortie vidéo constitue aussi une nouvelle occasion d’apprécier la musique originale et survitaminée de Brian TYLER ; un habitué de la franchise puisqu’il a collaboré sur quatre films FAST & FURIOUS ! Rappelons qu'une des nouveautés de sa partition tient dans les thèmes qui composent un nouvel univers sonore autour de Cypher ; un personnage qui intervient comme une sorte de sirène. Sauf qu’ici, elle n'apporte que ravage et méchanceté, donnant lieu à des scènes impressionnantes, en particulier lorsqu'un sous-marin surgit d’un lac gelé en Islande ! D’ailleurs, sur Cypher, le compositeur introduit un thème doucement rythmé, ménageant des pauses, et contenant de courtes cellules de piano qui traduisent sa complexité tandis qu’un contrepoint profond renvoie au danger qu'elle représente. Bien évidemment, les courses poursuites, à la Havane mais aussi jusqu’à un décollage d’avion à Berlin, permettent à Brian TYLER de multiplier des thèmes d'action particulièrement percussifs; des thèmes qui laissent peu de places, hormis quelques passages plus fins, avec de la guitare, aux sentiments, à l'émotion, présente là aussi sur les passages se déroulant à Cuba. Un autre intérêt de cette édition comporte pléthore de nombreux bonus avec de larges entretiens -souvent débordant dans l’auto congratulation- des comédiens et de l'équipe technique : d’abord l’excellent « L’esprit Cubain » retrace, avec des images joyeuses et émouvantes, les négociations qui ont permis à l’équipe de tourner – avec des plans incroyables filmés en hélicoptère- à la Havane –une première !-, une course poursuite incroyable, comme un retour aux sources de la série, avec Dom au volant d’une véritable bombe ; Une séquence d’anthologie dont on apprécie les coulisses en bonus ! « Dans la famille » revient sur les personnages emblématiques que l’on retrouve dans cet opus ; « Culture automobile » s’intéresse, et c'était incontournable, aux bolides de l'épisode ! L’équipe, et notamment le responsable Dennis Mc CARTHY, parlent des voitures utilisées dans le film : des véhicules récents, rapides et sensationnels, comme une Lamborghini fluo quatre roues motrices, dont on suit les coulisses du tournage en Islande ; les différentes Dodge de Dom, notamment les Ice Charger et Crew Lab; La Bentley rouge et blanche bi turbo de Roman ; les Rallye Fighter et la Corvette 1966 de Letty, une vraie voiture de course de collection ! On notera que les véhicules, qui sont sensés exprimer le style des personnages dans les rues, et qui ont été, pour la plupart, transformés pour les besoins du film, viennent de toutes les régions des Etats-Unis ! Enfin, « Tout sur les cascades » revient sur les coulisses des scènes d’action, dont les séquences de combat, également présentées dans une version longue. Au final, c’est une édition très complète, pour un film énorme, palpitant, où il se passe toujours quelque chose ; les fans apprécieront !

THE FAST AND THE  FURIOUS (FAST AND   FURIOUS 8). Un film réalisé par F. Gary GRAY, avec Vin DIESEL, Charlize THERON. Musique originale de Brian TYLER disponible chez Back Lot Music. Dvd et Bluray chez Universal vidéo.

 

LA MOMIE (THE MUMMY)

Alors qu’il recherche un groupe terroriste, l'équipe du Sergent Nick MORTON (Tom CRUISE) délivre de son tombeau une princesse de l’ancienne Égypte (Sofia BOUTELLA). Celle-ci, en retour, va déverser, des sables du Moyen Orient aux pavés de Londres, des siècles de rancœurs accumulées. Pour la musique, il fallait un compositeur qui, comme Jerry GOLDSMITH en son temps, est capable de nous transporter dans un monde fantastique. Ce compositeur, c’est Brian TYLER (les franchises de RAMBO, IRON MAN et FAST AND FURIOUS) qui, visiblement, s'est régalé en écrivant une musique qui guide tout autant le récit que son émotion. Il s’est aussi fait plaisir en dirigeant l'orchestre philharmonique de Londres et les chœurs de Pinewood ; le résultat : près d’une heure trois quarts de musique éditée en deux versions : une version de luxe numérique contenant toute la musique et une version physique regroupant les moments forts. Comme le dit si bien le réalisateur Alex KURTZMAN, Brian TYLER a écrit une musique classique et contemporaine qui épouse les divers contours du scénario. En guise de thème principal, il commence par une musique doucement crescendo, avant un mouvement mélodique jouant à fond l'odyssée. D'où une musique plutôt réussie, se situant clairement dans une tradition de musiques de films (The Mummy). Sur le secret, histoire de bien situer les lieux, Brian TYLER persiste avec des notes gracieuses et lyriques, certaines inspirées de l’orient (The Secret of the Mummy). Puis, avec l'apparition du héros, il délivre un thème brillant, doucement mélodique, qu’il mêle à une couleur orientale (3 Nick's Theme) et que l’on retrouve parsemé le long de la partition, notamment au milieu d’une musique assez grave, parfois cauchemardesque, mais impériale avec de la harpe et des cordes qui amènent du suspense (Destiny). Puis, alors que s’égrène le mystère, il continue par un thème qui se développe de façon doucement obsessionnelle (Prodigium). Jusqu’à l’apparition de la pharaonne, et sa résurrection, sous des musiques qui montent, se développent délicatement,  avec un contrepoint vrombissant, lyrique (Egypt's Next Great Queen, The Call of the Ancients), également des vibratos (The Lost Tomb of Ahmanet). Il continue aussi par une courte, mais belle, cellule mélodique, dramatique et héroïque (A Sense of Adventure), qui revient  dans une musique qui joue l'étrangeté (Haram). Il introduit ainsi, avec le long A Warning of Monsters, des morceaux plus axés sur l’action, contenant des cordes obsessionnelles, un contrepoint de cuivres et des chœurs lointains. D’où des musiques, nombreuses, alliant tension et mysticisme mélangés à des sonorités orientales (The Sand of Wrath). On remarque également une jolie ligne de violon qui se détache, et revient majestueuse (Providence). Puis, avec la confrontation musclée avec le héros, il enchaine une série de musiques jouant l’action, avec des cellules grinçantes, percussives (Concourse of the Undead), parfois martiales (Chaos, Mayhem, Destruction). Il utilise aussi  les chœurs sur des cellules parfois mélodiques, (Unstoppable) ou, plus rarement, à des voix solo de soprano au loin sur des rythmiques électroniques associées à quelques notes de piano (World of Monsters). Enfin, pour clore en beauté sa partition, Brian TYLER propose, uniquement dans l’édition deluxe, une longue suite pour le générique de fin qui reprend les grandes facettes de sa musique (The Mummy End Title Suite). Avec cette excellente musique de film très orchestrale et lyrique, Brian TYLER prouve de manière éclatante que la vraie musique de film existe encore !

LA MOMIE. Un film d’aventures d’Alex KURTZMAN, avec Tom CRUISE, Sofia BOUTELLA, Annabelle WALLIS. Musique originale de Brian TYLER disponible chez Back Lot Music.

THOR : LE MONDE DES TENEBRES

Confronté ici à une ancienne race conduite par le terrible Malekith (Christopher ECCLESTON), Thor doit s’engager dans une aventure aussi dangereuse que personnelle, au cours de laquelle il va devoir s’allier au traître Loki (Tom HIDDLESTON). Pour ce deuxième volet de la franchise, le réalisateur Alan TAYLOR succède à Kenneth BRANAGH tandis que le très en vogue Brian TYLER (LES INSSAISISSABLES) prend la suite de Patrick DOYLE. Sans véritable surprise, mais avec beaucoup d’efficacité, Brian TYLER balance un score puissant, tonitruant. Il l’ouvre par le motif principal, fort, lyrique et à la mélodie caractéristique ; dans la lignée de celui d’IRON MAN, c’est-à-dire tournant et plutôt obsessionnel (Thor: The Dark World). C’est un thème qui revient tout au long de la partition jusqu’à un morceau dédié au personnage titre et dans une version plus rythmique que mélodique (Thor, Son of Odin). Maintenant, il revient aussi de manière plus profonde, plus acoustique, notamment dans son début très vocal avec le timbre délicat de Tori LETZLER, l’orchestre rentrant dans un second temps (Lokasenna) ; également de façon plus sensuelle avec l’apport vocal d’Azam ALI, qui dégage un certain mystère, tandis que l’orchestre surgit dans le  développement (Into Eternity). Brian TYLER sait aussi prendre ses distances avec son thème, qu’il ne lâche mais met en second plan de musiques plus douces, plus voluptueuses (A Universe From Nothing, Vortex) jusqu’à l’explosion finale (Legacy). Puis il revient au lyrisme et à la puissance avec Asgard, un thème aux harmonies rythmées qui annoncent des moments de lutte, de guerre ; une vraie musique d’action avec une forte présence des cuivres et des chœurs. Et justement, sur les thèmes de guerre (Battle Of Vanaheim), Brian TYLER propose des musiques puissantes, rythmées et crescendos, dont on apprécie notamment les chœurs, qui renforcent l’épaisseur de l’orchestre ; également des thèmes où l’importance des percussions amènent un rythme martial (Uprising), sur une construction obsessionnelle, proche d’IRON MAN (Origins Hear, Escaping the Realm, Sword And Council). Toujours dans l’action, le compositeur n’a pas son pareil pour mélanger les sonorités, qu’elles soient mécaniques à la manière d’un hélicoptère, plus synthétiques, obsessionnelles dans les lignes de cordes ou graves et rageuses dans les chœurs ; ce qui donne des musiques à la tension soutenue (Untouchable, Invasion Of Asgard, Battle Between Worlds ou le plus lent Beginning Of The End). Plus rarement, il propose des musiques aériennes, dans les vibratos, dont les solos de cordes jouent la carte du suspense, du danger (The Trial of Loki) ; également de courtes respirations au travers des motifs graves mais plus mélancoliques (Shadows of Loki, Betrayal). En bonus, et comme un retour à la source des productions de ce nom, on trouve la Marvel Studios Fanfare ; un thème qui, dans ses harmonies comme dans sa construction en crescendo et en boucle, caractérise magnifiquement l’approche du compositeur pour les AVENGERS. Brian TYLER signe donc une partition complexe, au thème principal, court et mélodique mais suffisamment malléable pour pouvoir être interprétée de manière grandiose par les deux orchestres londoniens regroupés aux Studios d’Abbey Road. Mais aussi, de manière beaucoup plus délicate et acoustique par quelques solistes ou encore les voix, superbes, d’Azam ALI et Tori LETZLER. Autour de ce thème en forme d’ossature, Brian TYLER multiplie les motifs moins mélodiques mais plus rythmés. Après THE EXPENDABLES, IRON MAN et maintenant THOR, Brian TYLER se forge une image de musicien de super-héros ; et à l’écoute de cette musique aussi puissante que lyrique, on embarque avec lui pour de nouvelles aventures !

THOR THE DARK WORLD. Un film d’Alan TAYLOR, avec Chris HEMSWORTH

Natalie PORTMAN, Tom HIDDLESTON, Stellan SKARSGÅRD, Idriss ELBA, Christopher ECCLESTON, René RUSSO et Anthony Hopkins. Musique originale composée par Brian TYLER, disponible chez Intrada records.